1. Accueil
  2. //
  3. Offres de chasse au grand gibier

Offres de chasse au grand gibier

La chasse au grand gibier ou gros gibier se pratique en battue, à l'approche, à l 'affût, devant soi ou à courre.

La chasse devant soi est simple. Elle consiste à se déplacer à travers bois et plaines pour y prélever grand et petit gibier la plupart du temps accompagné de son chien.

La chasse en battue nécessite la participation des rabatteurs et de chasseurs postés tout autour de l'enceinte chassé. Les chasseurs constituent la ligne de tir.

La chasse à l'approche se pratique de plus en plus à travers la France, bien que ce soit une pratique de l'Est de l'Europe à l'origine.

La chasse à l'affût est un mode de chasse qui permet de faire du tir sélectif sur des animaux malades par exemple ou pour prélever un animal convoité.

La chasse du grand gibier en battue

La chasse du grand gibier en battue est de très loin la chasse la plus fréquemment pratiquée en France. 

Chasse conviviale mais rigoureuse, elle consiste à entourer un massif ou un champ par des chasseurs qui auront au préalable identifié la position de leur voisins, les routes, les structures, le sol (argileux, pierrier, rocher éventuels). Les chasseurs se placent avant l’arrivée des rabatteurs, on les appelle les postés

Les rabatteurs étant une composante essentielle de la chasse du grand gibier en battue, ils vont se placer à l’opposé de l’enceinte chassée et avancée en essayant de conserver une poussée rectiligne à travers la parcelle chassée. Les chiens de chasse, qu’ils soient courants, ou de petite quête vont “pousser” les animaux vers les postés qui pourront, après avoir identifié l’animal ainsi que les zones à risque éventuelles, tenter de prélever l’animal qui sera lancé à pleine vitesse dans les allées à l’extérieur de l’enceinte.  

La sécurité à la chasse étant la priorité, les postés s’assurent que l’ensemble des conditions soit réunies pour lever la carabine et viser l’animal. 

Cette pratique ne peut être réalisée que par une équipe de chasseurs ayant parfaitement connaissance du territoire et qui pourront ainsi transmettre l’ensemble des consignes de sécurité et le déroulé de la journée.  

La chasse en battue du grand gibier que ce soit pour le chevreuil, le sanglier ou le cerf est une chasse ou patience, rigueur, écoute, concentration sont les maîtres mots. Ensuite, la passion opère. 

La chasse du grand gibier à l’approche.

La chasse du grand gibier à l’approche consiste à réduire à une bonne portée de carabine la distance entre l’animal, très souvent repérée de loin, et le chasseur. Sa réussite exige une connaissance approfondie du terrain et des habitudes des animaux.

C'est une chasse sélective, silencieuse et exaltante.

Comment s’équiper pour chasser le gros gibier à l’approche? 

 Les amateurs de cette pratique sont habillés de vêtements de couleur neutre, bien imprégnés de l'odeur de la forêt, avec des chaussures légères pour pouvoir marcher sans bruit. Les jumelles sont indispensable pour fouiller minutieusement les horizons et éventuellement déterminer avec précision l’animal qu'ils convoitent, et l'arme, pour conclure par une balle bien placée, c'est-à-dire une carabine à tir tendu et rapide, équipée d’une lunette, la plupart du temps avec un fort grossissement.  Un élément également indispensable pour la chasse du grand gibier à l’approche est sans aucun doute la canne de pirsch ou canne d’approche.

Monopied, bipied ou trépied, elle permet de stabiliser la carabine au moment du tir.

Comment chasse-t-on à l’approche? 

La chasse à l'approche se décompose en trois temps bien distincts : premièrement, la découverte du gibier; deuxièmement, l'approche, et troisièmement, la conclusion: le tir de l’animal, du moins en théorie…

Une fois le gibier repéré, il convient de choisir avec soin l'itinéraire de l'approche, compte tenu des possibilités offertes par le terrain pour se dissimuler, de la direction du vent. Certains lieux sont balayés de façon plus ou moins constante par des vents ou des courants d'air réguliers. Il convient de bien connaître le sens du vent avant de se lancer tête baissée pour une chasse à l’approche. 

Le grand gibier est mis en éveil en tout premier lieu par l'odeur de l’homme si elle leur parvient, ensuite par sa vue, enfin par les bruits anormaux qu'il peut percevoir.   

Si ces premières étapes sont riches de succès vient le moment du tir. Est-il nécessaire de préciser que le chasseur doit, bien avant d'aborder le tir du grand gibier s'être familiarisé avec sa carabine? 

Compte tenu des caractéristiques de l'arme qu'il a adoptée, le chasseur à l'approche doit savoir, de façon fort précise, les corrections normales qu'il doit effectuer pour tirer avec précision.  Avant d'ajuster son tir, avant même se faire remarquer, il est bon que le chasseur se concentre, récupère, calme son émotion, et peut-être aussi l'essoufflement si le chasseur tente une approche en milieu montagneux. 

Bien entendu, si le positionnement de l’animal ne se présente pas de façon optimale, le tir n’est pas possible. L'occasion de placer une balle décisive doit être attendue aussi longtemps que nécessaire. Si elle ne se présente pas, tant pis, et tant mieux pour le gibier. Bien entendu, les détonations liées au tir mettront les animaux sur le qui vive et pourront mettre en fuite le grand gibier situé aux alentours. 

La chasse à l’approche procure des émotions uniques et se partagent en petit comité. De plus en plus d’adeptes sont recensés à travers la France et Cocagne vous permet de découvrir ces chasses avec un guide ou non dans des régions fantastiques. 

La chasse du grand gibier à l'affût

La chasse à l’affût est une pratique qui concerne les chasseurs patients et contemplatifs. Cette pratique de chasse permet au chasseur d’observer, de devenir spectateur de l’environnement qui l’entoure. Au-delà du but fixé par le chasseur de prélever un animal précis, elle est également un bel échappatoire aux écrans qui nous entourent. En voici quelques détails.

La chasse à l'affût nécessite un mirador ou chaise d’affût, idéalement situés dans une clairière, près d’un point d’eau, du moins dans un endroit fréquenté par le grand gibier.  

L’équipement pour chasser à l’affut est multiple, une paire de jumelles, une carabine avec lunettes, des vêtements de couleur neutre et des chaussures légères pour accéder au lieu sans bruit. 

Vient ensuite, le temps de l’attente. Le paysage semble fixe, les heures peuvent être parfois longues pour certains mais la récompense peut surgir à n’importe quel moment. Les grands animaux peuvent être de sorties mais parfois la contemplation du vol d’une chouette à la tombée de la nuit peut satisfaire le chasseur. 

Se fixer un objectif est souvent une constante dans la pratique de la chasse à l’affût. A titre d’exemple, se fixer l’objectif de prélever un joli brocard est plus “challengeant” que de se fixer comme objectif le tir d’un chevreuil de tout âge et sexe confondue. Cette pratique revêt d’une certaine éthique, l’animal n’ayant pas souvent pu déceler la présence du chasseur, il convient de faire du tir “sélectif” et de tirer dans des conditions parfaites. Si l’animal est trop loin ou ne se présente pas dans des conditions idéales, il convient de s’abstenir de tirer et de reprendre sa paire de jumelles. 

La chasse depuis un mirador d’affut se pratique essentiellement tôt le matin ou tard le soir. Il est nécessaire de venir tôt, avant que le grand gibier ne se mette en activité. L’odeur de l’homme pouvant être perçue par les animaux pendant de longues minutes. 

Chasse individuelle que nous pourrions qualifier de personnel, elle offre au chasseur une belle fenêtre sur l’environnement qui l’entoure avec, pourquoi pas à la clef, le prélèvement d’un superbe animal. 

Découvrez les espèces de grand gibier

photo de prairie cocagne

Cocagne.fr, première plateforme nationale d’offres de chasse

mockup application cocagne
icone euro

Profitez d’offres sans aucune
marge sur les prix !

icone certifier

La qualité validée par les
Fédérations partenaires !

icone globe

Des milliers d’offres pour un
large choix !